Skip to content
Aperçus > Médias

Les Cowboys occupent la première place du classement d'exposition de NFL Media

2 minutes de lecture | Septembre 2010

Même si une grande partie du pays s'est ralliée aux Saints de la Nouvelle-Orléans, champions du Super Bowl, l'année dernière, il semble que les Dallas Cowboys restent l'équipe de l'Amérique.

Selon l'indice d'exposition aux médias sportifs de Nielsen, qui mesure l'exposition aux médias à la télévision et en ligne, les Cowboys étaient encore l'équipe NFL la plus populaire des États-Unis la saison dernière. La franchise de Jerry Jones a obtenu le meilleur score indexé de 100, dépassant de loin les Pittsburgh Steelers, qui ont terminé deuxième avec un indice de 81.

La première place des Cowboys a été renforcée par des résultats en première position dans deux des quatre catégories calculées par Nielsen : l'audience brute pendant les matchs télévisés au niveau national et l'audience unique mensuelle sur le site Web de l'équipe. Les deux autres catégories - audience des équipes locales et volume total de buzz - ont été remportées par les Saints et les New York Giants, respectivement.

CLASSEMENT NIELSEN DE L'EXPOSITION MÉDIATIQUE DE LA NFL
RANK ÉQUIPE RANG DE LA TV LOCALE RANG DE TÉLÉVISION NATIONALE RANG DU SITE WEB/DE L'AUDIENCE UNIQUE RANG EN VOLUME DU BUZZ EN LIGNE INDICE GÉNÉRAL
1 Cowboys de Dallas 8 1 1 2 100
2 Pittsburgh Steelers 2 2 2 8 81
3 New York Giants 30 4 6 1 70
4 (t) Chicago Bears 16 6 3 5 67
4 (t) Green Bay Packers 5 3 7 11 67
4 (t) Minnesota Vikings 4 5 9 12 67
7 Eagles de Philadelphie 12 8 4 6 66
8 (t) Colts d'Indianapolis 6 7 8 14 62
8 (t) Les Saints de la Nouvelle-Orléans 1 13 13 10 62
10 New England Patriots 14 10 5 13 58
Source : The Nielsen Company

Note : La période des données correspond à la saison régulière 2009-10 de la NFL.

Dallas a occupé les deux premières places au cours de chacune des deux dernières années. Les Steelers sont passés de la troisième à la deuxième place, échangeant leur place avec les Giants. Les Vikings du Minnesota, aidés sans doute par la présence et les performances du légendaire QB Brett Favre, sont passés de la 13e place en 2008 à la 4e place ex aequo au classement de la saison régulière 2009. Les Washington Redskins, quant à eux, sont passés de la 5e place en 2008 à la 11e en 2009.

Les équipes du NFC ont dominé le classement 2009. Sept des dix premières équipes représentaient la conférence, tandis que les Steelers, les Colts (t-8e) et les Patriots (10e) étaient les trois seules équipes de l'AFC à se glisser dans le premier tiers de la liste.

Parmi les deux équipes de New York, les Giants ont bénéficié de la plus grande exposition médiatique, se classant 15 places devant les Jets. Et même s'ils ont obtenu des taux d'écoute inférieurs de 38 % à ceux de leurs rivaux de la baie de San Francisco, les Raiders d'Oakland ont été la marque nationale la plus populaire en Californie du Nord, se classant deux places devant les 49ers de San Francisco (25e contre 27e).

L'indice d'exposition aux médias sportifs de Nielsen a mesuré les 32 équipes de la NFL dans quatre catégories au cours de la saison régulière 2009 : les indices d'écoute des équipes locales, l'audience brute de la télévision nationale, le volume de buzz en ligne et l'audience unique mensuelle des sites Web officiels des équipes. Un score a été attribué aux équipes dans chaque catégorie, le premier rang valant 100 points et chaque rang suivant recevant un score pondéré inférieur en fonction de sa distance par rapport au premier. Le classement final des équipes a été calculé en utilisant la somme des scores dans les quatre catégories, puis indexé avec le total le plus élevé égalant 100.

L'indice d'exposition aux médias de la NFL de Nielsen a récemment fait l'objet d'un article dans le Wall Street Journal.

Continuer à naviguer sur le même sujet