Skip to content
Aperçus >

C'EST UN TOUT NOUVEAU JEU DE BALLE : LES FANS DE SPORT DU MILLÉNAIRE

3 minutes de lecture | Décembre 2014
{“order”:3,”name”:”subheader”,”attributes”:{“backgroundcolor”:”000000″,”imageAligment”:”left”,”linkTarget”:”_self”,”pagePath”:”/content/corporate/ph/en/insights”,”title”:”Insights”,”titlecolor”:”A8AABA”,”sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/subpageheader”},”children”:null}
{“order”:5,”name”:”pubdate”,”attributes”:{“sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/publishdate”},”children”:null}

L'accent mis sur la manière de créer une base de fans de sport passionnés chez les millennials vaut la peine d'être investi si vous êtes de l'industrie du sport ou une marque qui fait de la publicité dans ce secteur.

L'accent mis sur les milléniaux revêt une importance accrue pour un pays comme les Philippines, dont la population est l'une des plus jeunes au monde. Aux Philippines, les milléniaux représentent la plus grande part de la population, soit 36 %, par rapport aux baby-boomers qui ne représentent que 13 %. Nés entre 1980 et 2000, les millennials devraient propulser la consommation en raison de l'influence qu'ils commencent à exercer dans les foyers.

Notamment, parmi les différents groupes d'âge, les milléniaux montrent le plus grand intérêt pour diverses activités sportives. Le plus important est leur intérêt pour le basket-ball, le sport le plus populaire dans le pays. En comparaison, les milléniaux philippins s'intéressent moins à la boxe (31 % contre 35 % pour la population générale). À l'inverse, la proportion de millennials qui ne s'intéressent pas au sport est nettement plus faible (19%) que celle du reste de la population (28%).

ILS VIVENT LE SPORT

Lorsque les millennials indiquent leur intérêt pour le sport, cela se traduit par une participation effective, puisque 10 % d'entre eux déclarent aimer les activités physiques intenses et 9 % affirment faire beaucoup de sport, plus que le reste de la population. En fait, les milléniaux pratiquent une forme d'exercice ou de sport au moins une fois par semaine (16 %). On pourrait penser que c'est parce que les milléniaux sont plus soucieux de leur santé, mais ce n'est pas le cas. Alors que les non-millénaires disent qu'ils voient l'intérêt de prendre soin d'eux-mêmes et de s'assurer qu'ils sont en bonne santé pour leur famille, la participation à des activités sportives pour les millénaires permet de répondre à leur aspiration à devenir plus attrayants pour le sexe opposé (26%) et à garder une apparence jeune (30%).

LES DIFFÉRENTS MILLENNIALS

Un examen plus approfondi des jeunes milléniaux (14-24 ans) et des milléniaux plus âgés (25-34 ans) montre une tendance similaire à celle des milléniaux par rapport au reste de la population. Les milléniaux plus âgés se montrent plus préoccupés par le bien-être général et la santé, tandis que les milléniaux plus jeunes sont plus passionnés par la participation à des activités sportives.

Il est compréhensible que la majorité (63 %) des millennials plus âgés soient mariés et qu'un quart (25 %) d'entre eux soient pères de famille, ce qui leur laisse moins de temps à consacrer au sport entre leur carrière et la fondation d'une famille. Les millennials plus âgés compensent toutefois en intégrant un régime ou un changement nutritionnel dans leur vie quotidienne. En revanche, les jeunes millennials sont composés à 48% d'étudiants, plus d'un quart (27%) sont au chômage et sont majoritairement (87%) célibataires, ce qui leur laisse plus de temps pour explorer le monde du sport à la maison ou à l'école.

Bien que chaque groupe de milléniaux ait ses propres raisons d'aimer le sport et qu'ils ne manifestent pas tous de la même manière leur appréciation du sport, l'essentiel est là : Les millénaires sont les plus grands fans de sport. La balle est maintenant dans les mains des organisations sportives et des marques pour construire une base de fans millénaires avides et fortement engagés. C'est leur ticket pour attirer l'attention sur des activités sportives moins populaires ou pour alimenter davantage la popularité. Quant aux marques, l'influence des milléniaux sur la consommation ouvre un nouveau terrain sur lequel elles peuvent jouer. Ils ont la balle, ils doivent courir avec !

Continuer à naviguer sur le même sujet