Skip to content
Aperçus > Médias

Utilisateurs de wearables Bluetooth, consommateurs connectés en permanence

2 minutes de lecture | Juin 2014

Le terme "wearables" semble être un nom familier de nos jours, car les types d'appareils connectés que les consommateurs peuvent porter continuent d'évoluer. Et cette évolution s'accompagne d'une évolution des plans de données des utilisateurs. En fait, les résultats d'une nouvelle analyse de Nielsen montrent que les propriétaires de wearables fonctionnant sous Android sont des utilisateurs de smartphones très engagés qui accèdent à une grande variété d'applications et utilisent beaucoup plus de données que la moyenne des utilisateurs Android.

L'analyse, qui a utilisé Electronic Mobile Measurement (EMM) pour saisir l'utilisation réelle des dispositifs Bluetooth portables alimentés par Android, a identifié une flambée de l'utilisation de ces dispositifs entre septembre 2013 et février 2014. En février, 2,5 millions de ces utilisateurs possédaient un appareil wearable, comme des trackers de fitness ou des smartwatches, soit près de cinq fois plus qu'en septembre 2013. En outre, ces propriétaires de wearables ont utilisé leurs appareils en moyenne 14 fois au cours du mois.

Les consommateurs comme les fabricants sont soucieux de leur santé et utilisent la technologie pour atteindre leurs objectifs de remise en forme. En fait, 60 % des dispositifs vestimentaires accessibles via les smartphones Android sont classés dans la catégorie des trackers de fitness et 8 % sont des dispositifs de mHealth (santé mobile). Les smartwatches, qui offrent également des fonctionnalités permettant de surveiller la santé, représentent un quart des dispositifs portables détenus par les utilisateurs d'Android.

L'utilisation accrue des appareils de fitness a également stimulé l'utilisation des applications de fitness. En février 2014, Fitbit (1,6 million d'utilisateurs uniques), Calorie Counter & Diet Tracker by MyFitnessPal (429 000 utilisateurs) et Nexercise (340 000 utilisateurs) étaient les trois principales applications de fitness parmi les utilisateurs de wearables.

Que font donc d'autre les utilisateurs de wearables sur leurs smartphones ? Dans l'ensemble, les utilisateurs de wearables sont des navigateurs sociaux qui naviguent sur le Web, se connectent à des sites de réseaux sociaux, envoient des SMS et utilisent des services de localisation plus fréquemment que l'utilisateur mobile moyen. Ils sont également plus susceptibles d'utiliser les services de recherche, la messagerie électronique et les cartes. Rien qu'en février 2014, les utilisateurs de wearables ont passé 12 heures et 22 minutes sur leur navigateur web, 11 heures et 27 minutes sur des sites de réseaux sociaux et 6 heures et 33 minutes à envoyer des SMS sur leurs appareils, soit bien plus que l'utilisateur mobile moyen.

La connectivité constante des utilisateurs de dispositifs portables est également visible dans leur utilisation globale du service de données et du Wi-Fi. L'utilisateur moyen d'Android utilise 5,61 Go de données par mois, tandis que l'utilisateur moyen de dispositifs Bluetooth portables utilise près de deux fois plus de données, soit 9,49 Go. En outre, le volume moyen de données par personne sur le réseau Wi-Fi des utilisateurs de wearables est 74 % plus élevé que celui de tous les utilisateurs adultes d'Android.

Méthodologie

Les informations sur l'utilisation des dispositifs Bluetooth par les utilisateurs d'Android et sur l'utilisation des applications mobiles ont été recueillies à l'aide de Electronic Mobile Measurement (EMM), le logiciel de Nielsen installé avec l'autorisation des panélistes sur leurs smartphones (environ 5 000 panélistes âgés de 18 ans et plus, avec des téléphones Android et iOS).

Continuer à naviguer sur le même sujet