Skip to content
Aperçus > Médias

Connexions à facettes multiples : L'utilisation des médias par les Afro-Américains dépasse celle des autres plateformes

3 minutes de lecture | Février 2015

Les Afro-Américains ont une approche diversifiée de la réception de contenus et d'informations : ils s'engagent pleinement et se connectent par le biais de divers médias et plateformes grand public et de niche, et ils consomment plus de contenus que les autres groupes sur tous les fronts.

Sur un marché de consommation encombré d'options, les Afro-Américains n'hésitent pas à choisir les médias les mieux adaptés pour s'informer et se divertir, et affichent une consommation supérieure à la moyenne sur chaque plateforme.

Les Afro-Américains sont ceux qui regardent le plus la télévision, avec près de 200 heures par mois, soit environ 60 heures de plus que l'ensemble du public ! Si les Noirs regardent davantage la télévision en temps réel (c'est-à-dire en direct) que les autres groupes, les niveaux de visionnage en différé et de vidéo à la demande sont également en augmentation, ce qui renforce l'idée que ce groupe de consommateurs a une approche multiforme de la vision de ses programmes préférés diffusés par la télévision et le câble.

À une époque où le numérique domine la consommation des médias d'information, les consommateurs afro-américains font toujours confiance à l'imprimé. En fait, 52 % des consommateurs noirs interrogés par Nielsen étaient plus susceptibles d'être des lecteurs voraces de magazines, soit 30 % de plus que la population générale.

La culture et le patrimoine sont les moteurs des choix de lecture préférés des Noirs. Les lecteurs noirs ont un lien fort avec les médias imprimés, qui répondent à ces éléments importants. Parmi les personnes interrogées, les magazines et journaux axés sur les Afro-Américains sont importants et fournissent des informations sur les produits et les offres. Cinquante-neuf pour cent des Afro-Américains sont d'accord pour dire que les annonceurs des journaux noirs, en particulier, savent comment se rapprocher du public noir. En raison de la forte affinité des Noirs pour les contenus riches en culture, les médias généralistes ont créé des sites Web de niche qui offrent un espace pour les histoires d'inspiration afro-américaine sur les plateformes numériques.

La radio est un autre média présentant des niveaux élevés de connectivité pour les Afro-Américains. Dans un récent rapport Nielsen, où 10 000 adultes afro-américains ont été interrogés, 92 % ont déclaré écouter la radio chaque semaine, pendant plus de 12 heures, soit 5 % de plus que l'audience totale. Les heures de pointe d'écoute se situent entre 10 heures et 15 heures, et 61 % de l'écoute se fait en dehors du domicile.

Les formats radiophoniques les plus populaires auprès des Afro-Américains dont l'audience est supérieure à 70% sont l'urbain contemporain, l'urbain contemporain pour adultes et le contemporain rythmique. Parmi les autres formats ayant une influence significative, citons le gospel et les oldies urbains, qui conservent 90 % des audiences noires. Les sujets et les nouvelles culturellement pertinents, associés aux programmes du matin et de l'après-midi les mieux notés, constituent un moyen important d'atteindre les auditeurs noirs.

Les consommateurs afro-américains ont adopté la technologie, sont des utilisateurs avides de cet espace et sont devenus des piliers vocaux dans les médias sociaux et les blogs populaires. Le taux de pénétration des smartphones est de 81 %, dépassant légèrement la population totale de 7 %. Sur une base mensuelle, les Noirs passent près de 56 heures à utiliser des applications ou des navigateurs Internet mobiles sur leurs smartphones et environ deux heures et demie à regarder des vidéos sur leurs smartphones. En outre, 81 % des Afro-Américains sont plus susceptibles de manifester leur soutien à une entreprise ou à une marque favorite en utilisant les médias sociaux, et 76 % sont plus susceptibles de partager leurs opinions en publiant des avis et des évaluations en ligne.

Pour les annonceurs qui cherchent à entrer en contact avec les Afro-Américains, un mélange sain de plateformes peut contribuer à amplifier le contenu et à faire en sorte que ce groupe reçoive les messages d'une manière qui lui permette de s'engager et de les partager avec ses pairs, ce qui étend la portée de la marque. L'utilisation de plusieurs plateformes permet aux spécialistes du marketing de disposer de différents points de contact qui sont cruciaux, notamment lors de la prise de décisions d'achat.

MÉTHODOLOGIE

Les idées présentées dans cet article sont issues de trois sources.

  • Enquête personnalisée Nielsen+ESSENCE 2014 : Les données personnalisées utilisées dans ce rapport sont composées d'une collection d'enquêtes. 1.) Enquête sur les adultes de 18 ans et plus qui a été recueillie auprès d'un panel en ligne représentatif au niveau national, plus un sur-échantillon supplémentaire d'Afro-Américains. 2.) Enquête recueillie en personne lors du festival ESSENCE 2014 à la Nouvelle-Orléans. 3.) Entretiens réalisés en personne lors du festival ESSENCE 2014 à la Nouvelle-Orléans.
  • Méthodologie de la télévision : " Sur la télévision traditionnelle " comprend l'utilisation en direct plus tout visionnage en différé pendant la période de mesure. Les données sur la télévision du troisième trimestre 2014 sont basées sur l'intervalle de mesure suivant : 30/06/14-09/28/14. Depuis février 2011, le "DVR Playback" a été incorporé dans les statistiques sur les personnes utilisant la télévision (PUT).
  • Méthodologie mobile : L'EMM (Electronic Mobile Measurement) de Nielsen est une approche d'observation centrée sur l'utilisateur qui utilise une technologie de mesure passive sur les smartphones pour suivre l'utilisation de l'appareil et de l'application sur un panel de commodité opt-in. Les résultats sont ensuite communiqués par Nielsen Mobile NetView 3.0. Il y a environ 5 000 panélistes aux États-Unis sur les smartphones iOS et Android.