Skip to content
Aperçus > Sports et jeux

Bilan de fin d'année 2015 de l'industrie du livre aux États-Unis

1 minute de lecture | Mai 2016

Nous avons tous entendu l'adage "Tout ce qui est vieux est nouveau". Dans le domaine du livre, cette affirmation ne pourrait pas sonner plus juste, car les ventes de livres imprimés traditionnels ont augmenté de près de 3 %, tandis que les ventes de livres électroniques ont plongé. En conséquence, la part des livres électroniques sur le marché total a glissé de 27 % en 2014 à 24 % l'année dernière. Cela dit, certains genres ont toutefois conservé une part plus importante que d'autres dans le domaine numérique, notamment la romance et le thriller.

Malgré le léger changement dans les ventes totales d'e-books, un canal au sein de l'espace numérique a connu une croissance significative : les smartphones. En fait, la consommation de livres électroniques via un smartphone est passée de 7,6 % en 2014 à 14,3 % en 2015, ce qui est un autre signal de l'omniprésence de nos meilleurs amis de poche.

En examinant les tendances des catégories, la non-fiction a été le fait marquant de 2015, avec une croissance de 12 % pour la non-fiction pour enfants et de 7 % pour la non-fiction pour adultes. En ce qui concerne la fiction, les grands gagnants ont été la science-fiction (44 %), les classiques (32 %) et les romans graphiques (22 %). Les livres de coloriage pour adultes ont également connu une année faste, avec une estimation de 12 millions d'exemplaires vendus en 2015, contre 1 million en 2014.

La consommation de livres imprimés rebondit

Les ventes totales de livres imprimés de BookScan, soit 653 millions d'unités, ont augmenté de 2,8 % en unités par rapport à 2014. En revanche, les livres électroniques publiés traditionnellement étaient en baisse de 13 % en unités selon PubTrack Digital, qui suit les données des points de vente par l'intermédiaire des éditeurs pour environ 85 % du marché des livres électroniques publiés traditionnellement.

Continuer à naviguer sur le même sujet