Skip to content
Aperçus > Numérique et technologie

La vidéo à la demande touchera deux tiers de la population en ligne en 2016

3 minutes de lecture | Lillian Zrim, Directrice associée, Efficacité marketing & Cross Platform Insights chez Nielsen | Mai 2016
{“order”:3,”name”:”subheader”,”attributes”:{“backgroundcolor”:”000000″,”imageAligment”:”left”,”linkTarget”:”_self”,”pagePath”:”/content/corporate/au/en/insights”,”title”:”Insights”,”titlecolor”:”A8AABA”,”sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/subpageheader”},”children”:null}

Plus des deux tiers des Australiens en ligne âgés de plus de 16 ans regarderont des vidéos à la demande (VOD) d'ici la fin de l'année 2016, selon un nouveau rapport sur les habitudes de consommation de médias des consommateurs en ligne.

La 18e édition de l'Australian Connected Consumer Report fait état d'une augmentation de 4 % de la VOD en 2015, pour atteindre 59 % ; Nielsen prévoit également une augmentation encore plus importante de 8 % cette année, pour atteindre 67 %, en se basant sur l'intention des Australiens de se brancher sur la sélection croissante de services.

L'adoption de la vidéo à la demande a explosé en Australie grâce à l'augmentation des possibilités de visionnage pratique et varié.

Si la télévision traditionnelle reste dominante, les Australiens regardent davantage de contenu vidéo par le biais des différents services de rattrapage et d'abonnement, car le choix est plus large, le contenu plus actuel et le contenu exclusif plus attrayant. Cela suscite un réel intérêt pour les essais et les abonnements.

Nous pensons que l'accès à Netflix parmi la population en ligne (abonnements payants ou essais), par exemple, augmentera de 11 % en 2016, ce qui signifie que plus d'un quart de la population en ligne aura accès à ce service dans son foyer avant la fin de l'année. Nous prévoyons également que l'utilisation de Stan augmentera de 8% cette année pour atteindre 11% de la population. En fait, nous prévoyons une croissance pour la plupart des services de vidéo à la demande cette année sur la base des chiffres de 2015. 

Le rapport, qui interroge les Australiens en ligne sur leur consommation de contenu média sur un assortiment croissant d'appareils, révèle également que la télévision reste l'écran le plus regardé dans les foyers. Si l'on considère les écrans utilisés pour regarder la VOD, 56% utilisent leur télévision, soit une augmentation de 12% depuis 2014.

L'écran de télévision est un élément central du foyer australien, et les gens veulent regarder du contenu sur de grands écrans pour bénéficier de la meilleure expérience possible.

La télévision traditionnelle reste de loin la forme dominante de consommation télévisuelle, 89 % de la population en ligne regardant la télévision diffusée ou en différé. La télévision de rattrapage des grands éditeurs a également connu une croissance et constitue la forme la plus populaire de contenu vidéo à la demande (à égalité avec la consommation de télévision sur YouTube), 39 % de la population en ligne regardant du contenu sur les services de rattrapage australiens. 

Les contenus piratés ont également chuté d'un énorme 10% en 2015, en raison des éditeurs qui proposent des contenus étrangers localement avec plus de rapidité que jamais. Cette baisse peut également être attribuée à la répression continue du gouvernement fédéral contre les sites pirates.

Parmi les téléspectateurs de vidéo à la demande, la majorité regarde chaque semaine, mais 21% regardent quotidiennement, contre 15% en 2014 et 12% en 2013. L'engagement dans cet espace n'a cessé d'augmenter au cours des dernières années. Non seulement les Australiens sont plus nombreux à accéder à des contenus vidéo à la demande via des services gratuits et payants, mais ils intègrent de plus en plus le visionnage dans leur répertoire quotidien. 

Note : la VOD est définie comme le contenu vidéo de la télévision ou du cinéma diffusé par des services et des sources en ligne (cela inclut la télévision de rattrapage, les services de vidéo à la demande par abonnement, les services pirates et le streaming de la télévision ou du cinéma sur des sites tels que YouTube).

Achetez le rapport australien sur les consommateurs connectés 2016 ici.  

À propos du rapport australien Nielsen Connected Consumers, 2016Le rapport australien Connected Consumers est publié depuis 1997 et en est à sa 18e édition annuelle. Le rapport 2016 analyse les réponses de 4 802 Australiens en ligne âgés de 16 ans et plus par le biais d'une méthodologie d'enquête en ligne. Toutes les réponses ont été recueillies au cours du mois de décembre 2015. Le rapport a été publié le jeudi 31 mars, 2016.

Continuer à naviguer sur le même sujet