Skip to content
Aperçus > Numérique et technologie

Les téléphones mobiles dominent en Afrique du Sud

3 minutes de lecture | Septembre 2011

Jan Hutton, directeur, Télécommunications, Nielsen Afrique du Sud

L'Afrique est en pleine révolution technologique, et rien n'illustre mieux ce fait que la prolifération des téléphones portables. Considérez ceci : plus d'Africains ont accès aux téléphones mobiles qu'à l'eau potable. En Afrique du Sud, l'économie la plus forte du continent, l'utilisation du téléphone portable est passée de 17 % des adultes en 2000 à 76 % en 2010. Aujourd'hui, davantage de Sud-Africains - 29 millions - utilisent un téléphone portable que la radio (28 millions), la télévision (27 millions) ou les ordinateurs personnels (6 millions). Seuls 5 millions de Sud-Africains utilisent des téléphones fixes.

L'utilisation de la technologie en Afrique du Sud

L'étude Mobile Insights récemment publiée par Nielsen en Afrique du Sud, qui a examiné l'utilisation et les attitudes des consommateurs à l'égard des téléphones, réseaux et services mobiles, révèle un certain nombre d'informations intéressantes :

  • Des niveaux élevés de fidélité au réseau : 95 % des abonnés sont fidèles à leur opérateur depuis 4,2 ans en moyenne, et 81 % ont déclaré qu'ils recommanderaient leur fournisseur de réseau à leurs amis et à leur famille, ce qui renforce l'importance du bouche-à-oreille et de la réputation dans le secteur.

  • Passer du prépayé aux contrats : Alors que les formules prépayées représentent toujours entre 82 et 85 % du marché, 25 % des abonnés déclarent qu'ils pourraient passer des formules prépayées aux formules contractuelles au cours de l'année prochaine.

  • La qualité du réseau est un facteur clé de décision : Plus d'un quart (27%) ont déclaré avoir quitté leur ancien fournisseur en raison de la mauvaise qualité du réseau.

  • Nokia règne en maître : Plus de la moitié (52 %) possèdent des téléphones de cette société, suivie de Samsung et de BlackBerry, et 56 % de ceux qui utilisent actuellement d'autres marques ont indiqué que leur prochain téléphone serait probablement un Nokia.

Comment les Sud-Africains utilisent-ils leur téléphone ?

Comme dans d'autres pays, les téléphones mobiles sont utilisés de diverses manières autres que la conversation. L'Afrique du Sud se classe au cinquième rang mondial pour l'utilisation des données mobiles, devant les États-Unis, qui sont au septième rang.

Plus de 20 % des personnes interrogées ont déclaré télécharger des sonneries et un nombre similaire a déclaré télécharger de la musique. Les fonds d'écran, les économiseurs d'écran et les photos sont également des téléchargements populaires. Le téléphone portable en tant que dispositif Internet est également en hausse : 11 % des Sud-Africains utilisent leur portable pour aller en ligne, et les consommateurs âgés de 25 à 34 ans sont les plus gros utilisateurs. Facebook est la plateforme de médias sociaux la plus populaire, utilisée par 85 % des abonnés mobiles. La moitié des utilisateurs de Facebook en Afrique du Sud accèdent au site via leur téléphone portable. MXIT, une plateforme mobile de messagerie instantanée, est également populaire dans le pays, 61 % des personnes interrogées déclarant accéder à ce site.

La messagerie textuelle est pratiquement omniprésente parmi les clients sud-africains de la téléphonie mobile, et est utilisée par près de 4,2 fois plus de personnes que le courrier électronique. Plus des deux tiers (69 %) des consommateurs préfèrent envoyer des SMS plutôt que de téléphoner, en grande partie parce que c'est moins cher, et 10 % pensent que les SMS sont un moyen de communication plus rapide.

La majorité (60 %) des utilisateurs de téléphones mobiles sud-africains ont déclaré connaître les services bancaires mobiles proposés par les banques, mais seuls 21 % disent les utiliser. Un nombre beaucoup plus important de ceux qui connaissent ces services ont déclaré qu'ils ne les utiliseraient jamais, ce qui suggère que les banques devraient peut-être investir dans la communication des avantages et de la sécurité des services bancaires mobiles.

Cette enquête fournit un point de référence complet permettant de mesurer les changements survenant dans le secteur des télécommunications, qui évolue rapidement. Si l'on considère qu'il y a trois ans à peine, aucun smartphone n'était utilisé sur le continent, le rythme du changement est stupéfiant. L'Afrique du Sud est le plus grand marché, mais d'autres pays du continent devraient rapidement rattraper leur retard.

Continuer à naviguer sur le même sujet