Skip to content
Aperçus > Médias

Étude de cas : Être un "super" en tirant parti des neurosciences des consommateurs

0 minute de lecture | Juillet 2016

Pour paraphraser Pascal, "Si j'avais eu plus de temps, j'aurais écrit une lettre plus courte". De la même manière qu'il peut être plus difficile d'écrire une lettre concise, il faut souvent plus d'efforts pour couper le contenu d'une publicité une fois créée. C'est particulièrement crucial dans un secteur où le temps d'antenne est proportionnel au coût. Dans sa quête de réduction du temps et des coûts, la multinationale britannique Vodafone a recruté Nielsen Consumer Neuroscience pour utiliser son algorithme de compression sur l'une de ses publicités. Cette capacité à condenser la création sans nuire à l'intrigue était synonyme de succès.

Continuer à naviguer sur le même sujet