Skip to content
Aperçus > FMCG & détail

Procter & Gamble prend la tête du classement des plus gros consommateurs de publicité

2 minutes de lecture | Février 2019

McDonald's devient le troisième plus grand annonceur au Royaume-Uni.

Procter & Gamble a été le plus gros dépensier du Royaume-Uni en matière de publicité traditionnelle en 2018. Sky a dépassé le groupe de biens de consommation en 2017, mais arrive désormais à la deuxième place.

Les restaurants McDonald's ont été les troisièmes plus gros dépensiers, bondissant de la cinquième place en 2018, les dépenses publicitaires ayant augmenté de 28 %.

Les dépenses de McDonald's sont passées de 95,6 millions de livres sterling en 2017 à 122,6 millions de livres sterling en 2018, dépassant BT (en baisse de 5,6 % à 109,3 millions de livres sterling) et Unilever (en baisse de 29,2 % à 82,8 millions de livres sterling) - c'est la première fois qu'Unilever sort des trois premiers annonceurs au cours des cinq dernières années.

Parmi les autres acteurs importants, citons Amazon, qui a augmenté ses dépenses publicitaires de 18 % (de 74 millions à 87,5 millions de livres), Compare the Market (en hausse de 30 % à 62,2 millions de livres) et Camelot Lottery (en hausse de 40 % à 53,3 millions de livres).

Sky (en baisse de 30% à 124 millions de livres sterling) a connu la plus forte baisse parmi les plus gros dépensiers. En ce qui concerne les supermarchés, Asda a fait son entrée dans le top 10, affichant une augmentation à deux chiffres de ses dépenses publicitaires. Pendant ce temps, Sainsbury's a chuté du Top 100, Tesco, Morrisons, Aldi et Lidl montrant également avoir réduit leurs dépenses en 2018.

Avec des dépenses publicitaires traditionnelles en baisse de 1,41 % par rapport à 2017, nos dernières données mettent en évidence l'évolution des stratégies publicitaires des plus grandes marques et détaillants. Cependant, il est intéressant de constater que la hausse et la baisse des dépenses publicitaires ne semblent pas être cohérentes au sein des secteurs. Alors que la plupart des détaillants de supermarchés ont choisi de réduire leurs dépenses, Asda et Tesco ont augmenté leurs dépenses, et c'est la même chose pour la finance, avec HSBC et Natwest qui ont baissé leurs dépenses, mais beaucoup d'autres qui continuent d'afficher des augmentations des dépenses en glissement annuel. De nombreux facteurs influencent cette évolution, du durcissement des budgets dû au Brexit à la concurrence au sein du secteur. L'avenir s'annonce intéressant.

Continuer à naviguer sur le même sujet