Skip to content
Aperçus > Sports et jeux

Au-delà de mon avatar : les jeux dans la communauté LGBTQ+.

3 minutes de lecture | Ryan Snyder, Directeur, Nielsen Games | Juillet 2022

Lorsque j'ai commencé à jouer aux jeux vidéo, il s'agissait avant tout de m'évader : échapper à la pression de l'école et de la société et disparaître dans un autre monde où je pouvais incarner un autre personnage que moi-même.

Au fur et à mesure que j'ai grandi et que j'ai pris confiance en moi et en mon identité d'homosexuel, le jeu n'est plus un moyen d'évasion, mais un moyen de connexion. C'est le moyen pour moi de rester en contact avec mes amis à travers le monde, ou même juste en bas de chez moi. Et je ne suis pas le seul. Compte tenu des défis auxquels les personnes LGBTQ+ sont confrontées dans la vie quotidienne, les jeux nous offrent un endroit où nous pouvons être qui nous sommes, et construire une communauté qui nous permet de nous exprimer dans un espace sûr. 

Au sein de ces espaces, nos avatars numériques sont la façon dont nous nous représentons, et ces dernières années, les jeux de simulation et de rôle en particulier ont élargi leur gamme de personnages LGBTQ+. Selon une récente enquête de Nielsen Games, les joueurs LGBTQ+ sont 29 % plus enclins à jouer à des jeux de rôle et 54 % plus enclins à jouer à des jeux de simulation que la population générale.

Alors que le dernier rapport international LGBTQ+ de Nielsen a révélé que la perception de l'inclusion des LGBTQ+ dans les médias s'améliore, cette inclusion est principalement orientée vers les gays et les lesbiennes. Le monde du jeu va à l'encontre de cette tendance, avec de nouveaux titres populaires comme Overwatch 2 et Spirit Swap qui explorent d' autres identités homosexuelles.

Mais les plateformes de jeux ne sont pas le seul moyen pour les joueurs LGBTQ+ de se connecter. Plus de 40 % des joueurs LGBTQ+ regardent des bandes-annonces de jeux vidéo et 80 % sont sur YouTube, ce qui donne aux éditeurs de jeux l'occasion de faire de la publicité ou de se joindre à la conversation pendant les livestreams pour établir un lien plus profond avec la communauté.

Ces progrès dans la représentation des LGBTQ+ dans les jeux sont le fruit du travail de nombreuses personnes et alliés dans la communauté des joueurs, mais aussi de groupes comme GLAAD qui ont fait pression pour un changement positif sur toutes les plateformes médiatiques. Les médias sociaux sont l'une des plateformes les plus inclusives pour les personnes LGBTQ+ et les joueurs LGBTQ+ sont plus nombreux que la population générale à se connecter à des canaux sociaux comme Twitter, Discord et TikTok.

J'ai récemment rencontré Qweerty Gamers sur Twitter, un organisme à but non lucratif qui vise à améliorer la représentation des LGBTQ+ dans la communauté des joueurs. Avec la crise de la santé mentale qui touche tant de jeunes, en particulier dans la communauté homosexuelle, le groupe utilise son influence pour sensibiliser et soutenir les jeunes en difficulté. Il s'agit d'un moyen efficace pour les joueurs LGBTQ+ d'aider les personnes en crise, en leur offrant un espace sûr de connexion et de soutien.

Les univers virtuels des jeux vidéo permettent aux personnes LGBTQ+ d'exprimer leur identité, et les avatars et les accessoires de jeu aident notre moi numérique à refléter notre unicité dans la vie réelle. Les joueurs LGBTQ+ dépensent 65 % de plus que la population générale, soit environ 28 dollars par mois, pour des accessoires de jeux vidéo personnalisés, une autre façon d'exprimer son identité par le biais de jetons partagés qui vous relient aux autres membres de la communauté. Pour les joueurs LGBTQ+, jouer ne consiste pas seulement à gagner et à perdre, mais aussi à être tout ce que l'on peut être.

Continuer à naviguer sur le même sujet